En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Journal du collège

6e - Découverte de la zone humide de Maymac.

Par admincp jeanne-darc-rignac, publié le mardi 16 juillet 2019 11:57 - Mis à jour le mardi 16 juillet 2019 11:57
p3.jpg
Nous, élèves de 6e des collèges St Géraud de Montbazens et Jeanne d’Arc de Rignac, sommes allés visiter la zone humide de Maymac située à Rignac. (Pour lire la suite, cliquez sur le titre).

Nous, élèves de 6e des collèges St Géraud de Montbazens et Jeanne d’Arc de Rignac, sommes allés visiter la zone humide de Maymac située à Rignac. Sur place, nous avons rencontré Chloé Fournel, technicienne de rivière sur le bassin versant de l’Aveyron qui vérifie la « bonne santé » des cours d’eau et Emmanuel Gilhodes de l’ADASEA, spécialiste de la faune et de la flore.

La zone humide est un espace naturel sensible (ENS). C’est un endroit naturel où la terre est imbibée d’eau et qui abrite de nombreuses espèces dont certaines sont protégées. Le rôle de cette zone est de préserver la biodiversité en donnant une « maison » aux diverses espèces,  de stocker l’eau comme une « éponge naturelle» et de la restituer si nécessaire, de nettoyer l’eau des rivières, de réguler les crues et de maintenir la température de l’eau autour de 14°C pour protéger la vie sous marine. En effet, les espèces aquatiques ont besoin de dioxygène pour respirer et plus une eau est froide plus elle contient de dioxygène et donc plus la rivière est habitée.

Parmi les végétaux présents dans cette zone, il y a le  jonc glauque, la menthe aquatique, le lychnis fleur de coucou, le saule, le frêne… Ces plantes qui ont besoin d’eau sont des plantes hydrophiles. Les animaux que nous pouvons y rencontrer sont des oiseaux : martin-pêcheur, canard colvert, loriot d’Europe…,  des mammifères : loutre d’Europe, ragondin (espèce invasive apparue en France vers 1800)…, des amphibiens : grenouilles verte et rousse, salamandre, triton, crapaud…, des reptiles : vipère avec des petites écailles et des yeux ovales, couleuvre avec de grosses écailles et des yeux ronds, des mollusques, des insectes comme les libellules, les demoiselles…

Nous avons appris à reconnaître une libellule d’une demoiselle : cette dernière a les ailes verticales au sol quand elle est posée alors que la première a les ailes horizontales. Nous avons compris que cet espace naturel sensible joue un rôle important pour les êtres vivants y compris l’humain. Il permet aux êtres vivants d’interagir entre eux et avec le milieu. Il est donc important de préserver les différents écosystèmes de notre environnement pour maintenir la biodiversité.

Les élèves de sixième.